Surebet : qu’est-ce qu’un surebet et comment le calculer ?

Le monde des paris sportifs est jonché de termes techniques pouvant intimider les néophytes. Parmi ces termes, le surebet revêt une importance particulière pour les parieurs qui cherchent à maximiser leurs chances de gain. Vous êtes-vous déjà demandé comment certains parieurs semblent toujours être dans le vert, quel que soit le résultat du match ? La réponse pourrait bien se trouver dans la stratégie du surebet. 

Le surebet : qu’est-ce que c’est ?

Pour mettre les choses simplement, le surebet est une manœuvre habile qui permet d’assurer un gain peu importe l’événement sportif. Cette technique consiste à placer des paris chez différents bookmakers sur tous les résultats possibles d’un match en tirant parti des écarts de cotes proposées. Si vous avez bien lu, cela signifie une victoire équipe, un match nul ou une défaite qui deviennent tous potentiellement profitables. Intriguant, n’est-ce pas ?

Sujet a lire : Pull moche de Noël : un bon cadeau pour l’hiver ?

La clé d’une situation surebet réside dans la différence de cote non négligeable entre les sites de paris sportifs. Il n’est pas rare que, pour un même événement, les cotes varient d’un bookmaker à l’autre. Ces différences peuvent être exploitées pour engendrer un profit garanti. Mais attention, en détecter un n’est pas une sinécure et requiert une analyse minutieuse des cotes offertes.

Pour en savoir plus sur la manière de détecter et de calculer un surebet, consultez https://apieum.org/surebet/ qui propose un guide détaillé.

A lire en complément : Qu'apporte les jeux vidéo au système nerveux ?

Le surebet : comment le reconnaître ?

Pour en flairer un, il est essentiel de jeter un œil attentif aux cotes des trois issues possibles d’un match chez différents bookmakers. C’est ici que votre fibre mathématique entre en jeu. Un calcul simple peut vous aider à confirmer vos soupçons : diviser un par chaque cote, puis additionner les résultats. Si la somme obtenue est inférieure à 1, vous tenez un surebet.

Prenons un exemple avec un match de football :

  • Bookmaker 1 offre une cote de 2,85 pour la victoire de l’équipe à domicile, 2,55 pour le nul, et 3,30 pour la victoire de l’équipe en déplacement.
  • Bookmaker 2 présente des cotes de 3,15 ; 2,75 et 2,90 pour ces mêmes issues.

Après avoir effectué les calculs (1/3,15 + 1/2,75 + 1/3,30), nous obtenons 0,984. Le résultat est sous la barre du 1, confirmant la présence d’un surebet. Le taux de bénéfice est également calculable : (1-0,984) x 100 = 1,60 %. Pas mal, pour un pari sans risque, n’est-ce pas ?

Le surebet : comment miser ?

Une fois le surebet à portée de main, il convient de répartir votre mise de manière stratégique pour optimiser vos gains. Si vous envisagez de parier 100 €, le calcul est comme suit : divisez cette somme mise par la cote la plus élevée pour chaque résultat possible chez les différents bookmakers.

Dans notre exemple :

  • 100 € / 3,15 = 31,75 € sur la victoire de l’équipe à domicile chez le bookmaker 2.
  • 100 € / 2,75 = 36,36 € sur le match nul chez le bookmaker 2.
  • 100 € / 3,30 = 30,30 € sur la victoire de l’équipe en déplacement chez le bookmaker 1.

En suivant cette méthode, vous assurez un profit peu importe le dénouement du match.